Je suis venu pour jouer au hockey

Alexandre Demers, 30 ans, Canadien, attaquant

Comment as-tu fait du hockey ton métier ?
C’est un concours de circonstance. Après un stage junior, j’avais quelques contacts avec des joueurs professionnels. Pendant mes études à l’université au Canada, je faisais du roller hockey en Suisse. Au bout de 5 ans d’université, Claude (Devèze) – alors entraîneur des Corsaires – m’a appelé pour me parler du projet des Corsaires de Nantes. C’est juste bien tombé ! Je n’avais pas d’autre club pour jouer l’année d’après.
Je suis parti pour une expérience d’un an avec ma femme et maintenant on est bien installé, on a 2 enfants et on aime votre pays.

Le Canada ne te manque pas trop ?
La famille me manque mais pas le pays, ni la neige.

Mais ici il y en aura un peu quand-même !
(rires) Oui ! J’ai été élevé dans la neige et je voulais aussi que mes enfants vivent cela. On est contents de venir dans une petite ville et surtout que je joue au hockey.

a-demers
alexandre demers

Que penses-tu du Championnat de la saison passée ?
Ça a été un championnat très homogène, toutes les équipes pouvaient battre tout le monde. On l’a vu en PO, il y a eu quelques surprises. Cette année sera pire si on peut dire. Les équipes qui n’ont pas fait les PO se sont améliorées, il n’y aura pas de match facile. Il faudra se représenter chaque soir et c’est ça qui est bien.

Les nouvelles règles attribuées lors des matchs Play-Offs sont une bonne chose ?
Si le championnat est homogène, ce sera pareil en PO. Tout repart de zéro, on l’a vu avec Briançon l’année passée. Peut-être qu’avec les 3 matchs gagnants, il y aura moins de surprise avec l’équipe qui est supposée être meilleure. Si elle ne réussi pas à bien à commencer les PO, elle aura du mal à se reprendre, ce qui n’est pas nécessairement le cas au meilleur des 3 matchs. J’ai même vu en D2 un match simple aller-retour au total des buts donc c’est bien ! ça commence à ressembler à un vrai Play-Offs de hockey et un peu moins à du foot. (rires)

Connais-tu des joueurs de la nouvelle équipe des DR et le programme à venir ?
Je viens de faire connaissance avec Pete et je connais un peu Francis Drolet. Les matchs amicaux contre les grosses écuries vont nous remettre dans le bain et bien nous préparer pour le championnat. On commence la saison plus tôt ici, c’est bien.

Qu’est-ce qui t’a motivé à venir ici ?
Je suis venu ici car je connais bien Claude mais aussi pour jouer au hockey alors que la saison passée je travaillais à côté à temps plein et je coachais le sport étude en plus des entrainements et des matchs. Le projet sportif c’est le fait de s’entraîner le matin, c’est comme un vrai boulot contrairement à Nantes où je devais aller travailler.

a-demers
Alexandre Demers

Quelle a été ta première impression en arrivant vers Briançon ?
Les montagnes sont impressionnantes, le col du Lautaret est magnifique, c’est difficile de se concentrer sur la route car tu regardes partout tellement c’est beau. On m’avait dit que Briançon c’était tranquille mais depuis quelques jours c’est de la folie. Ça bouge!