Analyse pour Tours

Briançon VS Tours

Briançon : 10e avec 7 pts ( 2 victoires, 4 défaites, 15 bp, 19 bc )
Tours : 3e avec 13 pts ( 5 victoires, 1 défaite, 27 bp, 17 bc )

 

A l’occasion de la 7e journée de D1, les Diables Rouges retrouvent René Froger en recevant les Remparts de Tours.

Briançon va un peu mieux. Les Haut-Alpins ont renoué avec la victoire en ramenant 3 points de Vendée (victoire 3-1 à La Roche sur Yon ). Un succès qui enraye la spirale négative et ramène un peu de calme et de sérénité. Dans un match assez équilibré, les briançonnais ont su faire preuve de solidité et de caractère. On notera la bonne performance du nouveau gardien tchèque Jiri Blazek et le bon comportement de l’équipe en infériorité numérique. L’ex portier mulhousien a en effet rejoint les Diables rouges juste avant le déplacement en Vendée. C’est la première pierre du changement annoncé par le Président M. Lebigot et qui se poursuivra cette semaine. Briançon doit désormais confirmer et enchaîner face à Tours et ainsi prouver que la victoire à La Roche sur Yon n’était pas un sursaut passager. Si le trio de tête (Anglet, Brest, Tours) semble se détacher avec un mini écart, le reste du classement se resserre : 5 points séparent le 4e Val Vanoise du Mont Blanc 13e. Tout reste donc ouvert dans ce championnat ultra serré.

brest
Tours est une équipe solide et toujours difficile à manœuvrer. Après une saison 2016-2017 bouclée à la 4e place (puis quart de finaliste face à Brest), les tourangeaux repartent au combat. Comme la majorité des clubs, Tours n’a pas échappé à un remaniement de son effectif. L’emblématique coach Robert Millette a notamment embauché le pointeur Michael Buonincontri venant de Caen et conservé son meilleur pointeur Colin Downey. L’ancien gardien briançonnais, Matej Kristin, a également effectué le transfert en Touraine. Après une préparation tronquée (camp d’entrainement estival au Mans avec déplacement journalier) et un raté à l’allumage (défaite inaugurale à Annecy), le travail paye avec une impressionnante série de 5 victoires consécutives en championnat. Avec une équipe composée de joueurs de caractère, Millette affiche la volonté de contrôler les matches, d’imposer son jeu et ainsi de forcer l’équipe adverse à s’adapter. Tours vise évidemment une place en play-offs et se positionne comme un sérieux candidat au dernier carré. Un projet de nouvelle patinoire doit permettre de structurer le club au plus haut niveau et pourquoi pas de retrouver la Ligue Magnus. Après la faillite de l’ASGT (Association des Sports de Glace de Tours fondé en 1972) en 2010, marquée par des sommets et des rétrogradations pour raisons financières, le hockey tourangeau a su renaitre de ses cendres et retrouver des couleurs.

 

Rédigé par Fabrice Dufour – Photos de Thibaut Blais