Compte-rendu de match à Prague

Les Diabes Rouges retrouvaient l’ Eden… Mais à Prague, dans l’enceinte du Slavia au Zimny Stadion Eden

Compte-rendu :

Le Slavia, pensionnaire de la 1ère division tchèque, (2ème échelon équivalent à une équipe de Magnus), fait le jeu dès l’entame.
  • Les 10 premières minutes des Diables Rouges furent compliquées tant l’intensité imprimée par les joueurs tchèques fût importante et c’est dès la 3ème minute que Martinek trompe son compatriote Jiri Blazek.
  • Quelques minutes plus  tard, Sternocker double la mise sur un lancé puissant de la ligne bleue, heurtant le poteau briançonnais avant de s’engouffrer dans la cage.
  • Petit à petit Briançon sort de l’étau du Slavia et termine bien mieux ce 1er tiers. 
  • Au début de la seconde période, les Briançonnais montrent un tout autre visage et sur une supériorité numérique, Evan Richardson ramène les Diables Rouges à une longueur de Prague. En cette fin de tiers temps, les Briançonnais, par leur vitesse et leur intensité sèment plusieurs fois le trouble dans la défense tchèque. 
  • Le 3ème tiers est d’une toute autre physionomie puisque les pénalités s’enchaînent (6×2 minutes contre les Briançonnais) et les Diables Rouges plient une troisième fois (17,54).
  • En toute fin de match, Prague bénéficie d’un 5 contre 3 sans conséquence pour Briançon. Résultats : 3/1 pour Prague.
 
entrainement
L’analyse de Claude Devèze :
 
Durant la première partie du premier tiers, nous avons joué un peu trop compliqué, puis petit à petit, après les 2 premiers buts de nos adversaires, nous sommes revenus à un jeu plus simple correspondant à notre identité, ce qui nous a permis de mettre en place notre vitesse avec notamment 3 ou 4 occasions franches durant le deuxième tiers.
 
Nous sommes dans une phase de construction et de réglages de l’équipe. Les matchs de préparation à venir devront nous permettre de ne pas reproduire le surplus de pénalités qui a cassé notre rythme et ne nous a pas permis de conclure le match dans les meilleures conditions. 
Cependant, pour un premier match de préparation, nous pouvons être satisfaits de notre intensité et de notre capacité à aller de l’avant.