Coupe de France à Marseille

16emes de Finale de Coupe de France – Mardi 24 octobre 2017

 

Palais Omnisport Marseille Grand Est

Marseille : D2 1er avec 12 pts (4 victoires, 0 défaite, 27 bp, 14 bc)

Briançon : D1 13e avec 4 pts (1 victoire, 4 défaites, 12 bp, 18 bc)

obuch briancon

Exempts du 1er tour (comme les clubs de Magnus ainsi que Brest, Anglet et Val Vanoise), les Briançonnais font leur entrée en Coupe de France. Le tirage au sort, géographique jusqu’en 8e de Finale, offre à Briançon un déplacement à Marseille évitant ainsi Nice ou Gap. Une entrée en lice à priori abordable mais piégeuse. En effet, ayant battu Mont Blanc (D1) au 1er tour (6-2), les phocéens doivent être pris au sérieux. D’autant plus que le début de championnat catastrophique des Haut-Alpins invite à la prudence face à une formation de D2. Après 3 défaites consécutives dont la dernière 0-4 face à Brest, Briançon doit absolument réagir. Une nouvelle défaite contre une D2 serait un cuisant échec et enfoncerait encore davantage le club dans la crise. Au contraire, une victoire permettrait de relancer un peu la machine briançonnaise. Les Haut-Alpins ont cependant une carte à jouer en Coupe. En cas de victoire, ils recevront automatiquement une Magnus.

spartiates hockey

En face, Marseille affiche son ambition. Créé en 2012 en remplacement du HC Phocéen, le Marseille Hockey Club a démarré en D3. Les Spartiates accèdent à la D2 en 2015, date à laquelle Luc Tardif Jr rejoint le club en tant que manager. L’ancien international devient la pièce angulaire d’un projet visant à bâtir un grand club de hockey à Marseille. 6e de poule B et quart de finaliste lors de la saison 2016-2017, les phocéens visent cette fois le dernier carré de la D2 afin de poursuivre leur progression. D’ailleurs, ils réalisent un début de saison parfait avec 4 victoires en 4 matches de championnat. L’objectif à très court terme est d’accéder à la D1 tandis que la montée en Ligue Magnus est programmée pour le début des années 2020. Ce projet s’inscrit dans la volonté de la Fédération de regrouper les plus grandes villes de France en Magnus comme Lyon, Bordeaux ou Nice. Avec un énorme bassin de population, un vaste réservoir économique pour les sponsors et la plus grande patinoire de France (5600 places), les ingrédients semblent réunis pour un grand club à Marseille. Le hockey progresse mais à coté du football il n’y a guère de place pour d’autres clubs sportifs et de nombreux Marseillais ignorent l’existence d’un club de hockey. Marseille peut suivre l’exemple de Bordeaux qui a gravi les échelons progressivement pour arriver en Magnus et installer le hockey dans la cité girondine.
Ce match sera l’occasion pour le jeune Briançonnais Benjamin Villiot de retrouver son ancien club.

 

Rédigé par Fabrice Dufour. Photos de Thibaut Blais